5 erreurs à ne surtout pas faire en tant que digital nomad
5 erreurs à éviter en tant que digital nomad

5 erreurs à ne surtout pas faire en tant que digital nomad

 

Devenir digital nomad et travailler ou gérer son business en ligne tout en voyageant est le rêve de nombreux travailleurs et entrepreneurs désirant augmenter leur revenus et avoir plus de liberté. Mais certains qui se sont lancés dans cette aventure professionnelle particulière ont échoué. Pour réussir en tant que digital nomad, il ne suffit pas d’avoir une idée pour gagner de l argent en ligne. Voici les erreurs à ne pas commettre pour devenir un autoentrepreneur à succès dans les destinations de ses rêves.

1. Ne pas prévoir de connexion et d’autres besoins indispensables

Devenir digital nomad, c’est travailler en ligne et vivre dans les pays de votre choix. Mais pour que le business en ligne que vous avez mis sur pied fonctionne correctement, il faut avoir les infrastructures nécessaires pour travailler, à commencer par une connexion Internet de bonne qualité. Il sera impossible de vous servir de vos outils en ligne, ou même d’envoyer vos factures sans un accès au réseau.

En choisissant votre destination, déterminez d’abord que vous disposez de ce précieux sésame et renseignez-vous sur le coût de connexion afin de l’inclure dans vos charges.

Assurez-vous également de choisir une localité disposant d’une électricité stable et toujours disponible. De plus en plus de villes disposent aujourd’hui d’espaces de coworking où le coût des installations est mutualisé, de qualité et moins chères.

Privilégiez ces destinations pour avoir un plan B en cas de défaillance de votre propre connexion, mais aussi pour vous socialiser.

2. Se précipiter et manquer de préparation

Comme toute concrétisation d’idée création d’entreprise ou de business en ligne, la décision de devenir digital nomad se prépare mûrement. Il est essentiel de prendre en compte les objectifs professionnels et personnels, mais aussi les contraintes imposées par le travail en voyage. Vous déterminerez ainsi les besoins précis de votre nouvelle vie itinérante à travers le pays ou le monde.

Si vous désirez bénéficier d’un nouveau cadre tout en profitant d’un bon niveau de confort, vous pourrez rester au sein de l’Union européenne où la législation est unifiée. La préparation est ainsi moins contraignante, notamment au niveau de la facturation et du paiement de vos services si vous vendez des produits ou des ressources numériques.

Préparez avant votre départ le système de paiement de vos clients pour avoir la garantie de vous faire payer. Ce n’est pas n hasard si les termes « auto entrepreneur payer en ligne » et « autoentrepreneur payer en ligne » sont régulièrement recherchés sur le net. Optez pour des solutions simples comme Payfacile, qui permet le paiement sur un site web ou par e-mail en quelques clics.

3. Travailler sans emploi du temps

Créer son business en ligne loin de ses terres nécessite une organisation solide. Le meilleur moyen de perdre pied est en effet de piloter sa petite entreprise sans visibilité. En décidant de devenir son propre patron, il faut prendre en charge plusieurs tâches en plus de son corps de métier. Il est alors essentiel de placer ces différentes obligations dans le calendrier professionnel.

Ce calendrier permet également de s’aménager les pauses nécessaires pour ne pas souffrir de surcharge de travail et profiter par la même occasion des atouts de la destination choisie. Avec un planning bien établi, on évite un stress inutile.

Cette organisation passe par la programmation des voyages lorsqu’on souhaite changer d’endroit. Privilégiez les week-ends pour vous déplacer. Vous aurez ainsi le temps de vous installer.

Le statut d’autoentrepreneur offre une totale liberté, mais pour réussir son projet professionnel,  augmenter ses revenus et espérer atteindre l’independance financiere, il faut se montrer rigoureux.

4. Se précipiter dans sa vie de digital nomad

Lorsqu’on a la possibilité de voyager en travaillant ou de gérer un business en ligne à distance, on souhaite découvrir de nombreux endroits et entrer en contact avec de nombreuses cultures. Mais vivre dans la précipitation, sans prendre le temps de profiter de la destination, est une pure perte et ne permettra certainement pas de profiter de ce statut privilégié.

C’est pourquoi, digital nomad est synonyme de slow travel. Prenez le temps de vous poser et de vivre la vie locale. Aux heures vaquées, profitez des activités typiques de la région, partez à la rencontre de la population locale et imprégnez-vous du bonheur unique que procure l’aventure professionnelle nomad.

5. Omettre de déclarer ses revenus

À moins de vouloir vivre définitivement dans un paradis fiscal où aucune déclaration fiscale n’est requise, ce qui est particulièrement difficile à trouver, il est essentiel de mettre à jour sa comptabilité afin de faire correctement sa déclaration.

Pour la France, si vous vivez plus de 183 jours dans un autre pays, vous devrez vous déclarer dans ce pays pour avoir une adresse fiscale claire et ne plus être assujetti dans l’Hexagone. Or, faire cette démarche à chaque changement de lieu est contraignant.

Il est plus pratique de demeurer résident fiscal de votre pays de résidence avant votre départ. Prenez le temps de vous renseigner sur la fiscalité avant de vous lancer afin d’éviter les pénalités.

Menu